PIB du bonheur #1 et inégalités d’épanouissement

avril 2016

Fabrique Spinoza ; Institut Think

Le 1er PIB du bonheur d’avril 2016 révèle un niveau moyen de bonheur des Français mais surtout une grande et un nouveau type de fracture entre les plus heureux et les plus malheureux. Exploration des sous-jacents à ces inégalités et les pistes d’action publique.

Résumé

Les résultats de l’enquête déterminant le PIB du bonheur dévoilent le fort besoin de remettre le bonheur au cœur des préoccupations françaises. En effet, les Français sont moyennement heureux (56 % d’entre eux sont positifs), pour un score global de 5.9/10 et assez fatigués (57 % d’entre eux), ce qui révèle un besoin politique de créer un cadre favorable à l’épanouissement. Surtout, le niveau de ce bonheur est très disparate avec 18 % de Français vraiment malheureux, révélant un nouveau type de fracture à résorber, qui n’est que partiellement lié à des critères sociodémographiques. Enfin, le PIB du bonheur révèle des mécanismes psychologiques nocifs, qu’une réforme du système éducatif pourrait adresser. 

Le PIB du Bonheur, enquête auprès de 1000 répondants, co-élaborée par la Fabrique Spinoza et l’Institut Think, s’appuie sur 47 questions inspirées de la science du bonheur pour dresser un portrait détaillé du bonheur citoyen en France.

En savoir plus

Résultats de l’Indicateur Trimestriel du Bonheur des Français