Penser des modes de scrutin nouveaux

juin 2017

benjamin Dourdy

Dans le cadre de l’élection présidentielle 2017, la Fabrique Spinoza a co-réalisé avec Synopia une enquête IFOP pour déterminer quel candidat aurait été élu selon un mode de scrutin alternatif le “jugement majoritaire” : résultats, enseignements et préconisations.

Résumé

Une proposition de la Fabrique Spinoza pour résorber le malaise démocratique consiste en l’instauration du jugement moyen, mesure que avons testé avant l’élection présidentielle 2017 pour donner aux citoyens une vision alternative du champ politique actuel.
L’idée du jugement moyen est relativement simple : il s’agit non plus de choisir entre deux candidats, mais d’évaluer l’ensemble des candidats sur une échelle de 0 à 10.
Ce mode de scrutin présente plusieurs intérêts. D’abord, il permet aux citoyens d’élargir leur gamme de choix en se prononçant sur l’ensemble des candidats. Le jugement moyen permet aussi d’éviter le paradoxe d’Arrow (impact des petits candidats sur les scores des candidats principaux) et de générer plus de consensus autour du candidat élu. Enfin le jugement moyen prend en compte le vote blanc (note 0 à tous les candidats).