Indice de positivité des entreprises

septembre 2016

Fabrique Spinoza ; Positive Economy Forum

Dans la lignée du rapport pour une économie positive remis au Président de la République en 2013, la Fabrique Spinoza a co-élaboré des indices de positivité afin de mesurer l’avancée des nations, villes et entreprise vers une économie de l’altruisme et des générations futures.

Résumé

Généralement, nous savons “compter ce qui compte” et gérer efficacement ce que l’on sait mesurer. Il s’agit le plus souvent d’éléments valorisables et quantifiables qui servent à produire des statistiques parfois vides de sens et interprétées de façon approximative. Le Positive economy Forum, la Fabrique Spinoza et Nomadéis ont développé des indices de positivité analysant la capacité des acteurs à placer l’altruisme au cœur de leurs priorités. Présentés dans le rapport “Pour une économie positive” remis en 2013 au Président de la république française, ils ont pour objectif de constituer de nouveaux référentiels permettant d’assurer le suivi des progrès accomplis en matière de performance. Ces nouveaux outils doivent servir de boussoles pour mieux orienter la prise de décision et l’action des parties prenantes autour d’objectifs partagés. Les indices de positivité se déclinent autour de trois champs d’application : l’indice de positivité des nations, l’indice de positivité des entreprises et l’indice de positivité des villes. Ce rapport se focalise sur l’indice de positivité des entreprises.

En savoir plus

comme les nations et les villes, les entreprises sont des acteurs clés et des maillons essentiels de l’économie positive. elles sont de puissants vecteurs de changement de notre société. Nombre d’entre elles l’ont aujourd’hui compris et s’attachent à améliorer constamment leur impact sur les générations futures, critère central de la positivité.

Les entreprises ont réalisé des progrès considérables en termes de responsabilité sociale et environnementale au cours des dix dernières années, le développement durable étant progressivement intégré dans les projets managériaux. cette prise de conscience a donné naissance à une multiplicité de concepts, pratiques, outils, critères et protocoles de reporting et d’évaluation. toutefois, les entreprises font encore aujourd’hui face à une crise de confiance de la part de l’opinion publique et de nombreuses parties prenantes, paraissant à leurs yeux peu volontaires à générer de la croissance inclusive et de la valeur partagée.

en devenant plus positives et en considérant l’altruisme envers les générations futures comme un moteur plus puissant que l’individualisme qui anime actuellement l’économie de marché, les entreprises ont le potentiel d’aller encore plus loin et de contribuer à transformer en profondeur le système économique actuel. en plaçant l’intérêt des générations futures au cœur de leur action, les entreprises renforcent leur propre pérennité et agissent donc dans leur intérêt direct (principe d’altruisme rationnel).

Pour inciter les entreprises à évoluer vers une meilleure intégration du long terme et de l’intérêt des générations futures au cœur de leur stratégie, il est urgent de changer de regard sur leur performance, en passant d’une culture strictement comptable à des indicateurs reflétant les valeurs de l’économie positive. c’est à cet enjeu ambitieux mais indispensable que vise à répondre l’indice de positivité des entreprises.

L’indice de positivité des entreprises : Quels objectifs ?

  • Inviter les entreprises à placer l’intérêt des générations futures au cœur de leurs activités, dans leur propre intérêt et dans celui de la collectivité ;
  • les aider à mieux comprendre leur impact sur les générations futures, pour mieux anticiper les mutations de leur environnement, mieux gérer leurs risques, développer leur vision prospective et innover ;
  • IncIter les entreprises à définir des axes de progrès pour renforcer constamment leur positivité, tout en partageant si elles le souhaitent leurs « bonnes pratiques » avec leurs pairs, y compris dans des secteurs d’activité différents pour créer une dynamique globale et un effet d’entraînement ;